Si l’histoire du Swoosh, le logo de Nike en forme de virgule est bien connue, celle du mini swoosh que l’on retrouve sur différents modèles de la firme de l’Oregon est moins populaire. Dans cet article, nous allons vous raconter l’histoire de la création du mini swoosh et les quelques modèles phares sur lesquels on peut le retrouver.

Point de départ : 1971

En 1971, Phil Knight, le cofondateur de Nike s’offre les talents de Carolyn Davidson. Etudiante en art dans une université de Portland, elle imagine, sans le savoir à l’époque, l’un des logos les plus célèbres dans le monde. Et cela pour seulement 35$. A cette époque, le brief était simple, il fallait créer un logo à la fois original et tape-à-l’oeil permettant à Nike de se démarquer des autres acteurs du marché.

Une fois le logo validé, Nike s’est contenté durant de nombreuses années de l’apposer sur ses sneakers, accompagné d’une mention “NIKE AIR” au niveau du talon. Il a fallu attendre les années 90 et l’arrivée de Tinker Hatfield pour commencer à créer des déclinaisons plus audacieuses.

Début des années 90, les choses commencent à changer

Dans les années 90, Nike cherche à se renouveler et fait appel à un certain Tinker Hatfield pour imaginer la Nike Air Max 1 mais aussi pour travailler sur la ligne Air Jordan. Il comprend rapidement que le succès d’un modèle n’est pas nécessairement lié à l’utilisation d’un gros logo Swoosh sur la basket. D’ailleurs, certains modèles de Air Jordan à l’époque n’intègrent pas de Swoosh sur les panneaux latéraux, comme la Air Jordan 2 et 3 par exemple.

En dehors des Air Jordan, toutes les paires de Nike étaient estampillées de la virgule de la marque. A l’exception de la gamme Nike Outbreaks où un premier test avait été effectué avec un logo Nike oversize.

Vous ne vous en souvenez certainement pas, mais ce premier essai a contribué à pas mal de changements notables par la suite. En effet, Nike a commencé petit à petit à changer l’emplacement historique de son swoosh, avant de le faire complètement disparaitre sur la Air Huarache en 1991. En 1992, Nike continue sur sa lancée avec la Air Raid “Outdoor Use Only.

Kikikickz
Kikikickz
Voir les offres sur le site !
Voir les offres sur le site ! Afficher moins
Wethenew
Wethenew
Voir les offres sur le site
Voir les offres sur le site Afficher moins
StockX
StockX
Voir les offres sur le site !
Voir les offres sur le site ! Afficher moins
Klekt
Klekt
Voir les offres sur le site
Voir les offres sur le site Afficher moins

Maintenant que vous avez ces informations. Savez-vous qui est à l’origine de la Air Huarache et la Air Raid ? Elles sont issues de l’imagination du designer Tinker Hatfield qui à cette époque prend tous les risques avec Nike pour bousculer les codes et faire entrer la marque dans une nouvelle dimension.

Le 1er mini Swoosh

Moins connue que la Air Huarache classique, la version Light est la sneakers 1ère à intégrer un mini Swoosh. En 1994, les sorties avec ce mini logo commencent à s’enchainer, notamment avec la Air Flare issue de la gamme Nike Agassi. Puis les Air Unlimited et les Air Max CB2…

En 1995, la firme de l’Oregon lance sa ligne LWP (pour Lightweight Performance) comprenant des chaussures de course à pied, de basket-ball ou encore de tennis, avec des mini swoosh estampillés sur chaque basket. Plus tard, cette gamme sera renommée Zoom Air et perdurera jusqu’aujourd’hui.

Toujours en 1995, Nike introduit le premier “Jewel Swoosh” sur la Air Lambaste. La paire sera portée par de grands noms de la NBA comme Penny Hardaway par exemple. Cela marquera le début d’une longue série de Jewel Swoosh” sur les Air Force 1, Cortez ou encore Air Max 1.

Pour finir et toujours en 1995, une année très importante pour Nike, la gamme Air Max se débarrasse également de son logo historique sur la Air Max 95. Ce modèle qui parle à tout le monde a abandonné le big swoosh au profil d’un mini swoosh plus discret visible à l’avant du pied.

En 1996, la moitié des sneakers Nike ont un mini swoosh

Vous connaissez Nike, quand quelque chose fonctionne, ils y vont à fond. En 1996, près de la moitié des sneakers de la marque ont abandonné le swoosh latéral historique. On peut citer les Nike Air Bowl, les Air Turmoil, les Air Maestro, les Zoom Flight 96…les Air Footscape.

Si pour nous cela ne représente pas grand chose, dans les années 90, modifier son logo était quelque chose d’inédit. En une décénnie, Nike a fait disparaitre son logo avant de le réintroduire sous différentes formes. Certains modèles ont depuis complètement disparu de la circulation et des esprits (cf : Air Check et Air Baja 341 ), mais d’autres ont marqué l’histoire.

Kikikickz
Kikikickz
Voir les offres sur le site !
Voir les offres sur le site ! Afficher moins
Wethenew
Wethenew
Voir les offres sur le site
Voir les offres sur le site Afficher moins
StockX
StockX
Voir les offres sur le site !
Voir les offres sur le site ! Afficher moins
Klekt
Klekt
Voir les offres sur le site
Voir les offres sur le site Afficher moins

Les 20 plus belles paires de Nike avec un mini Swoosh

Write A Comment

Pin It